Les étapes techniques incontournables à traiter pour un projet de film depuis l’idée de départ jusqu’à la diffusion.

Elles sont décrites de façon très sommaire et vous y serez confrontés à un moment ou à un autre.

Les élèves ne pourront pas participer à toutes ces étapes.
En fonction de votre projet, du temps à y consacrer, il faudra donc alléger certains points.

Le document Réalisation d’une vidéo avec les élèves réalisé dans le cadre du plan « Agir contre le harcèlement »

0)  Choisir le(les) livre(s) point(s) de départ du film

1) Trouver une idée « originale »

L’étape est cruciale et tout est permis :

  • On va faire un clip rap et raconter l’histoire
  • On va faire la « bande-annonce » du livre
  • On va filmer tout le premier chapitre
  • On va inventer ce qui s’est passé après.
  • Et si l’histoire de déroulait au Moyen-Age
  • On va réaliser une interview façon JT de tous les personnages du livre

2) Choisir la forme, le genre

Un film court implique concision et efficacité. Il faut choisir un format : on peut s’orienter vers une fiction, un court-métrage mais aussi s’inspirer d’autres formats courts tels que :

  • court-métrage
  • clip informatif ;
  • publicité ;
  • sketch ;
  • bande-annonce ;
  • reportage

3) Choisir une technique

Pour les images :

  • film standard (des acteurs jouant des scènes) ;
  • animation d’objets (pâte à modeler, lego, playmobil, formes photos découpées…) ;
  • pixilation (photographie image/image), diaporama sonorisé et animé.

Pour le son :

  • prise de son directe lors du tournage ;
  • sonorisation après coup (réenregistrement des voix) ;
  • bande-son réalisée après le tournage (voix off, commentaires, musique).

4) Premier jet

  • Rédiger en une phrase ce que l’on veut montrer dans le film : le pitch

Le pitch de Cyrano de Bergerac : « Un homme plein de panache mais complexé par une tare physique essaie de séduire une femme par bellâtre interposé. »

  • Raconter en quelques phrases ce qui va se passer (début – suite d’événements – fin, chute) : le synopsis respecte le schéma narratif et explicite la chute.

5) Écriture

a) Le scénario : il doit être le plus détaillé possible pour une réalisation rapide.

1. Découpage de l’histoire en plusieurs séquences narratives.
2. Découpage de chaque séquence en plusieurs plans.
3. Élaboration d’un story-board ou scénarimage.

b) Le storyboard : écriture où chaque plan est associé à un dessin avec un maximum de précision sur le placement de la caméra, ses mouvements, le jeu des acteurs…

6) Préparer le tournage

Avant tout tournage, il faudra bien définir :

  • Lieux (repérages)
  • Acteurs
  • Textes, dialogues
  • Costumes
  • Décors
  • Accessoires

Pour un film d’animation, il est nécessaire de trouver un lieu (table, fond de classe, salle annexe) qui servira de studio pour les prises de vue photographiques et qui pourra être laissé en l’état entre 2 séances de prise de vue.Prévoir les autorisations d’enregistrer (son & vidéo) pour les élèves.

7) Tourner le film

Le choix du « tourné-monté » sera plus facile si la phase d’écriture n’est pas très aboutie.

1. Répétition : elles sont indispensables
2. Prises de vue : pour faciliter le montage, on pourra débuter chaque prise avec un plan sur un clap en indiquant N° ou nom de séquence, prise N°… et prendre quelques notes.

8) Visionner, archiver

  • Choix des rushes (prises de vue) les plus intéressants
  • Sauvegarde de la totalité des prises de vue (sur  carte mémoire, sur un ordinateur)

9) Réaliser le montage

Quels que soient les logiciels utilisés, le montage numérique procède des mêmes étapes incontournables :

Import

  • importer tous les éléments vidéo/photos (rushes, photos sous forme de fichiers),
  • importer les éléments sonores (bruitage, musique sous forme de fichiers) ;

Montage

  • ajouter les rushes choisis chronologiquement sur la timeline pour constituer son montage,
  • couper, ajuster pour ne conserver que les passages retenus ; Effets
  • appliquer si nécessaire des effets sur les plans du film (aspect, couleur…) ; Transitions
  • appliquer si nécessaires des transitions entre les plans du film (fondu enchaîné, etc.) ; Sons
  • ajouter des éléments sonores supplémentaires (musique de fond, bruitages),
  • régler le volume de chaque élément sonore ; Titrages
  • ajouter le générique de début, de fin et les titrages intermédiaires ; Export créer le fichier film définitif qui servira pour la diffusion.

10) Diffuser le film

  • Aux élèves
  • Aux familles
  • En ligne